vendredi 29 mai 2015

[21septembre] Communiqué de presse - Pour la régularisation de Joël et sa maman !

Communiqué de presse
 
                                                                                                                              Jeudi 28/05/2015
 
Pour la régularisation de Joël et sa maman !
Remise, en famille, de la pétition à l'Office des Etrangers le 3 juin
 
Pour rappel, Joël et sa maman sont menacés d'expulsion depuis le 9 avril dernier. Ils sont arrivés en 2010 en Belgique du Rwanda, pour faire soigner Joël alors âgé d'un an. Atteint d'une maladie rare et grave – la dysplasie osseuse, Joël s'est déjà fait opérer plusieurs fois en Belgique à l'Hôpital des Enfants. Les médecins belges estiment que s'il retourne au Rwanda, Joël risque un décès précoce, causé par une insuffisance respiratoire, les soins spécialisés n'y étant pas disponibles. L'Office des Etrangers n'est, lui, pas du même avis et a décidé de le renvoyer avec sa maman dans leur pays.
Interpellés par son institutrice, des parents de l'école J.J Michel, constitués en comité de soutien, ont lancé une pétition pour la régularisation de Joël et sa maman Peace (https://15765.lapetition.be/) qui a déjà reçu 4250 en quatre jours et un groupe FB qui a plus de 3600 sympathisants. Les enfants de 5e primaire Les enfants de 5e primaire ont également lancé une pétition, des élèves, avec leurs instituteurs, ont réalisé des banderoles, des dessins pour soutenir leur camarade d'école.
Le Comité de soutien exige la régularisation rapide de Joël et de sa maman Peace. Cette mobilisation a reçu un soutien énorme mais... à ce jour, aucune réaction de l'Office des étrangers ou  du Secrétaire d'état compétent, M. Franken.
C'est pourquoi, ce jeudi 28 mai, plus de quatre-vingt parents, enseignants et élèves du primaire se sont réunis à l'école. Entres autres actions, ils ont décidé de porter les trois pétitions – des enfants, en ligne et papier - à l'Office des étrangers le 3 juin à 12h30. Un départ commun de l'école est prévu à 11h30.
 
Contacts presse :
Yannick : 0479 50 79 35
Emmanuelle : 0486 65 55 66
Mahé : 0479 33 33 78
 
 
-- 
CRER – Coordination contre les Rafles,
les Expulsions et pour la Régularisation
Blog
Facebook

mercredi 22 avril 2015

[21septembre] Newsletter LDH LDH - 23.04 - 11H - Marche funèbre en hommage aux migrants morts en Méditerranée


LIGUE DES DROITS DE L'HOMME ASBL
APPEL A MANIFESTER SILENCIEUSEMENT

 

Marche funèbre en hommage aux migrants morts en Méditerranée        

JEUDI 23 AVRIL
11H > 12H30
BRUXELLES

 

 

 

Ce jeudi 23 avril, la LDH s'associera à une "marche funèbre" alors que les dirigeants européens seront à Bruxelles pour une réunion extraordinaire du Conseil européen consacrée aux pressions migratoires en Méditerranée.

L'Europe doit mettre fin aux morts de réfugiés et de migrants dans la Méditerranée.


Rendez-vous:
11h00, Place de la Liberté, Madou
Début de la marche funèbre: 11h30
Fin de la marche: 12h30, dans la Zone de la Liberté d'expression (croisement rue Stevin et rue de Cortenberg).

Plus d'infos sur www.liguedh.be
ou sur https://www.facebook.com/events/933488570005157/

 

Marche organisée à l'appel d'Amnesty International, CIRé, VWV, CNCD-11.11.11, Ligue des droits de l'Homme, Médecins du Monde, Bruxelles laique, Platform des sans-papiers...

 


 
David Morelli
Chargé de communication LDH
22, rue du boulet – 1000 Bruxelles
T. 02/209 62 86 F. 02/209 63 80
www.liguedh.be

lundi 23 février 2015

[21septembre] APPEL A SIGNATURES POUR LES REGUGIES!

APPEL A SIGNATURES POUR LES REFUGIES DE LAMPEDUSA
Suite à la marche de sensibilisation de Bruxelles à Anvers, les réfugiés de Lampedusa demandent à parler au Premier Ministre Charles Michel.
Pour rappel, les 14 et 15 février 2015, près de 500 personnes Sans-papier et activistes, ont parcouru 60 km en marchant de Bruxelles vers Anvers. L'objectif de cette marche était double et a été réalisé : sensibiliser et résister.
Sensibiliser et rencontrer les citoyens de Flandre, les associations, les syndicats et les autorités locales afin de les rendre solidaires au combat que nous menons. Résister aux idées d'extrême droite car nous tenons à notre démocratie et à nos libertés. Pour cela, au fil du parcours, les participants ont visité des lieux historiques inhérents au racisme en Belgique comme la Caserne Dossin (d'où de nombreux Juifs et Tsiganes ont été déportés entre 1942 et 1944), le Mémorial du Fort de Breendonk (camp de concentration où furent détenus et tués résistants, Juifs et toutes personnes s'opposant à l'oppression nazie) et le cimetière de Hoboken (où furent enterrés, en 1995, les deux premiers passagers clandestins morts dans la traversée de la Méditerranée).
Entre la situation des migrants et celle des juifs sous l'occupation, il y a, malheureusement, des points communs… Nous avons, toutes et tous, encore à l'esprit, ces images graves de migrants entassés sur des cargos prêts à se fracasser contre des rochers. Rien qu'en une semaine, en décembre 2014, deux cargos à la dérive, avec plus de 1000 personnes à bord. Une catastrophe humanitaire, les chiffres font froid dans le dos. Plus de 3 000 morts en 2014, en Mer Méditerranée ! De "simples" valeurs humaines ne sont pas respectées et c'est inacceptable…
En Belgique, alors que les déplacements forcés dans le monde dépassent les 50 millions de personnes, le nombre de demandes d'asile a été divisé quasi par 3 en 15 ans (42.000 demandes en 2000 contre 15.000, aujourd'hui). Malgré ces chiffres en baisse et très faibles (en comparaison avec ceux dans le monde), une demande sur deux est encore refusée, y compris pour des familles venues de pays en guerre.
Il est aussi avéré que les immigrés « rapportent » à la Belgique. En effet, d'après un rapport de l'OCDE dévoilé par La Libre Belgique, l'immigration "rapporterait" en moyenne près de 3.500 euros de rentrées fiscales par individu, par an.
Mais pendant ce temps, divisant l'opinion publique, le Secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, Theo Francken (N-VA), au sein du gouvernement Michel, radicalise, plus encore, les procédures en reconnaissance (en imposant l'augmentation des vols retour, l'allongement de la liste des pays dits d'origine sûrs ainsi qu'une analyse plus rapide, moins approfondie, des dossiers de demandes entrainant, évidemment, plus de refus, …)
C'est pourquoi, les Sans-papiers réunis au sein du Front d'Actions des Migrants, continuent de revendiquer leur plus-value et leur droit à la liberté et à la dignité humaine. Cette liberté qui leur permettra de contribuer et de participer activement à la société culturelle, économique et sociale en Belgique.
A ce jour, quatre-vingts pour cent des Sans-papiers du Front d'Actions des Migrants ont été déboutés de leur procédure d'asile, en dépit de la convention de Genève et des directives européennes qui appellent à protéger les réfugiés de guerre ou les catégories vulnérables.
A l'instar des mouvements qui ont conduit à la régularisation de plus de 30.000 Sans-papiers en 2009, nous devons continuer la lutte et renforcer les synergies entre tous les mouvements, plateformes et collectifs en faveur des Sans-papiers, car le combat est loin d'être fini. En effet, des personnes Sans-papiers n'ont pu être régularisées, que ce soit par le travail ou via les ancrages locaux durables, et cette situation est injustifiable. Comment une société défendant les valeurs d'égalité, de fraternité, de justice et de liberté, peut-elle accepter que 150 000 personnes vivent sans aucun droit ?
En plus de l'examen de l'intérêt des enfants dans les procédures d'asile, nous réclamons, à nouveau, un cadre juridique intégrant une procédure de régularisation reposant sur 5 critères permanents, inscrits dans la loi, ainsi qu'une procédure devant une commission indépendante.
Les 5 critères :
1. La procédure d'asile longue durée (3 ans, en ce compris la durée de la procédure au Conseil d'Etat); critère rencontré par le collectif Mobilisation 2009 et la Voix des Sans-papiers
2. L'impossibilité de retourner dans le pays d'origine; critère rencontré par le collectif des Afghans et le groupe Ebola
3. Le fait d'avoir des attaches sociales durables dans le pays ou avoir des circonstances humanitaires à faire valoir; critère rencontré par le collectif Mobilisation 2009 et la Voix des Sans-papiers Le fait de disposer d'un projet de contribution socio-économique en Belgique, critère rencontré par le collectif Mobilisation 2009 et la Voix des Sans-papiers
4. Le fait d'être gravement malade ou handicapé ;
En fonction de ces critères, nous réclamons le réexamen des dossiers de tous les Sans-papiers de Belgique.
Le Front d'Actions des Migrants (FAM) : collectif Mobilisation 2009, La Voix des Sans-papiers, groupe Ebola, collectif des Afghans, Mrax, Crer, Resf, Kids Parlement.
Contact ; Oscar Flores 0496 403309
Pour les associations, partis politiques, syndicats et personnes qui veulent signer cette appel : ................................................................................................................................................................
PREMIERS SIGNATAIRES
- ABVV/FGTB – Secrétaire fédérale – Jean François Tamellini
- PTB – Partis des Travailleurs de Belgique 
- SOS Migrants 
- Pierre Galland – Président du réseau Laïque 
- Frédéric JANNIN - Dessinateur 
- RTBF - Luc PIRE - Editeur 
- CRACPE - Collectif de résistance Aux Centres Pour Etrangers – Liège
-



jeudi 12 février 2015

[21septembre] MARCHE ANVERS 14 Fev COM DE PRESSE FR - NEERL - TRAJET

Alors que les victimes de l'Europe Forteresse meurent chaque jour dans les cotes de Lampedusa, encore hier... les appels pour trouver une solution se multiplient et nous, on marche vers la ville d'Anvers ce samedi 14 février !
 
Voici les communiques de presse en Français et Néerlandais ainsi que les étapes du trajet.
 
Merci
 
Oscar Flores

 
-- 
CRER – Coordination contre les Rafles,
les Expulsions et pour la Régularisation
Blog
Facebook

vendredi 30 janvier 2015

[21septembre] Le Front des Migrants recu par le CGRA

Bruxelles: Manifestation de 250 sans-papiers devant le CGRA

Environ 250 sans-papiers du Front des Migrants ont manifesté vendredi devant le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) afin de pouvoir bénéficier de la protection subisidaire. Cette dernière peut être accordée à un étranger ne pouvant pas être considéré comme un réfugié mais qui encourt un risque s'il est renvoyé dans son pays d'origine. Une délégation a été reçue par une collaboratrice du commissaire général.

"Des milliers de sans-papiers vivent aujourd'hui, en Belgique dans le reniement, l'incertitude, l'insécurité car ils sont sans droits. Theo Francken a envisagé la possibilité de régulariser par le travail des personnes venant de l'étranger et qui paieraient, donc, leurs impôts à l'étranger. Il parait aberrant dès lors qu'aucune véritable solution n'ait été dégagée pour les étrangers se trouvant déjà sur le territoire belge et qui espèrent que leur situation soit régularisée et qu'il soit mis fin à la situation de non-droit dans laquelle ils se trouvent", a indiqué Oscar Flores, porte-parole du Front des Migrants qui organisait l'action. "La délégation reçue au CGRA a demandé que les manifestants puissent bénéficier de la protection subsidiaire dont peuvent bénéficier les personnes qui sont dans l'impossibilité d'un retour dans leur pays d'origine en raison de guerres, maladies et catastrophes naturelles notamment. Le CGRA leur a conseillé d'introduire de nouvelles demandes en y ajoutant de nouveaux éléments par rapport à la situation dans leur pays d'origine afin que leur dossier puisse être réexaminé et pris en compte", a-t-il conclu. 




dimanche 4 janvier 2015

[21septembre] Pétition pour la voix des sans papiers

Bonjour à tous,

Une pétition a été lancée pour montrer le soutien à la voix des sans-papiers.

A signer et faire tourner un max :)


et Bonne année à tous ;)



mardi 23 décembre 2014

[21septembre] SJUZANA LIBRE!!!

SJUZANA LIBRE!!!


L'Office des Etrangers n'a pas fait appel, Sjuzana est libre!!!

Conférence de presse, avec sa présence, à 17h au Lycée Guy Cudell, rue de Liederkerke


Contact: Valentine RESF 0494.59.43.09

 

http://www.rtl.be/info/belgique/societe/toute-la-vie-de-szuzana-est-en-belgique-mais-elle-doit-quitter-le-territoire-c-est-un-non-sens-de-la-renvoyer-dans-un-pays-qu-elle-ne-connait-pas--686310.aspx



vendredi 19 décembre 2014

[21septembre] APPEL RESF BELGIQUE!!!

APPEL RESF BELGIQUE!!!!

Sjuzana est étudiante au lycée Guy Cudell de Saint-Josse à Bruxelles. Lors d'un contrôle d'identité, ne disposant pas de titre de séjour en Belgique, elle a été arrêtée et enfermée au centre fermé de Bruges.
Sjuzana est en Belgique depuis l'âge de 3 ans et il est inconcevable de la renvoyer dans son pays d'origine.
Sa famille, ses camarades du lycée Guy Cudell et son corps professoral, ses amis, la commune de Saint-Josse, le Kids Parlement et RESF Belgique exige la libération et la régularisation de Sjuzana.